Le match de la traçabilité : lecteur QR Code versus lecteur RFID

Le match de la traçabilité : lecteur QR Code versus lecteur RFID

La traçabilité est un enjeu du 21ème siècle. Les technologies diffèrent mais les objectifs restent les mêmes : suivre, enregistrer, comptabiliser. Que ce soit dans l’industrie, le commerce de détail, l’agriculture, la technologie à puce RFID, les codes-barres et les QR code se partagent cette mission. Nous faisons ici le match entre la technologie QR code et RFID.

Qu’est-ce que le QR code et comment fonctionne un lecteur QR code ?

Un code QR est un type de code à barres qui code l’information de gauche à droite ainsi que vers le haut et vers le bas à l’aide d’un lecteur QR code. Également connu sous le nom de code à barres matriciel ou code à barres 2D, la principale différence entre les codes QR et les codes-barres est que les codes QR peuvent être codés dans deux directions différentes à la fois – ce qui signifie qu’ils peuvent contenir plus de données. Les codes QR sont utilisés le plus souvent dans la gestion des stocks de fabrication pour le suivi des véhicules par exemple et autres produits dans le processus de fabrication. Les codes QR sont idéaux en grande partie parce qu’ils sont faciles à utiliser avec un lecteur QR code. Ils sont polyvalents et faciles à suivre suivis en logistique.

Retour sur la RFID, ses avantages et le fonctionnement du lecteur rfid

RFID, ou Radio Frequency Identification, permet la lecture et la saisie d’informations stockées dans des étiquettes via des ondes radio. Le système se compose de deux parties – une étiquette ou un transpondeur et un lecteur rfid – qui passent des signaux les uns aux autres. À l’heure actuelle, les puce RFID sont utilisées dans une grande variété d’industries, allant des paiements mobiles, des soins de santé, du commerce de détail, des parcs d’attractions, des casinos et de la location de voitures. Vous avez probablement le plus souvent vu RFID étiquettes utilisées dans la prévention du vol dans le commerce de détail ( les caissiers doivent désactiver les balises avant de passer par le scanner à l’aide d’un lecteur rfid). Les étiquettes RFID sont également utilisées pour traquer des animaux, pour ouvrir des portes verrouillées, pour payer des péages autoroutiers par voie électronique et pour suivre du matériel comme les conteneurs d’expédition, les engins lourds, les camions et les wagons de chemin de fer.

Pour l’instant, les entreprises ne semblent pas se détourner des codes à barres et des codes QR, en particulier les petites entreprises qui n’ont pas les moyens nécessaires de dépenser des budgets plus importants, inhérents à la RFID. Les avantages de la technologie RFID (sa polyvalence, le fait qu’elle assure une plus grande protection contre le vol) rendent la RFID plus viable dans l’industrie et la production à grande échelle.